Projet ANR FireCaster | UMR SPE 6134
Attualità
Projet ANR FireCaster  |
Attualità

Incendie de Cervioni, explications du phénomène météo par simulation.

L'effet de foehn est très marqué dans la simulation quotidienne FireCaster MesoNH réalisée en prévision la veille du sinistre (sur le supercalculateur de l'università.  La vue "Castagniccia" est déjà sur zone, la Scupiccia matérialisée par un point rouge. Les lignes représentent les températures, la tour des vents proche du ront point sur la RT10. La coupe verticale de l'atmposphere montre une couche limite se rapprochant du sol à mesure que le vent se renforce.

Plus le vent est fort, plus il a tendance à recoller le relief. Ici, au lieu de se refroidir avec l'altitude en remontant les montagnes facades ouest, il se réchauffe en condensant la vapeur contenue (nuages en facade ouest).

Le vent d'ouest est si fort à 14h qu'il recolle au relief et fait monter la température à plus de 20 (lignes jaunes), réchauffé et asséché par condensation en versant ouest. Lorsqu'il redescend facade Est, il est sec et se réchauffe encore en perdant de l'altitude. Le vent météo n'est alors plus qu'à quelques dizaines de mètres du sol, créant d'énormes rafales jusqu'au sol pouvant venir de toutes directions.

En fichiers attachée les contours par VIIRS à minuit (@NASAEarth , blanc) et Sentinel (2/12 à 14h)(@ESA jaune). Panache sentinel. Conditions terrible vues hier 23h (23 degrés, 90kmh) point rouge: Scupiccia. Vent prévu moins fort sur la région jusqu'à ce soir, reprise légère dans la nuit et plus calme demain.

 

à télécharger
JEAN-BAPTISTE FILIPPI | Mise à jour le 09/01/2018
Contact
Proposé par :
Laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (CNRS / Université de Corse)
Laboratoire Sciences Pour l'Environnement (CNRS / Université de Corse)

En partenariat avec :
CNRM/Météo-France - INRIA - Cerfacs - Laboratoire d'Aérologie